Dès 1992, le Centre National de Rééducation et Réadaptation Fonctionnelle de Luxembourg a souhaité développer la prise en charge de dysfonctionnements vésico-sphinctériens essentiellement d’origine neurologique .

Cette prise en charge comportait un temps d’évaluation avec les examens urodynamiques et électrophysiologiques et un temps thérapeutique orienté essentiellement vers l’éducation à l’auto-sondage intermittent. Le Service d’Evaluation et Suivi Neuro-Urologique (SESNU) était mis en place.

Rapidement, nos intérets et les demandes des patients se sont étendus à la sphère sexuelle, avec les mises au point de troubles érectiles et éjaculatoires. Notre action était là encore double, à la fois évaluative et thérapeutique : explorations électrophysiologiques, éducation aux injections intracaverneuses, prélèvement de sperme par vibromassage.

En 2007, suite à l’emménagement dans nos nouveaux locaux, nous avons développé, en collaboration avec l’équipe de radiologie de l’Hopital Kirchberg, la réalisation de bilans radiologiques dynamiques, les Uretro-Cystographies Rétrogrades et clichés Mictionnels (UCRM).

Enfin, depuis début 2010, nous disposons d’un équipement permettant la réalisation au sein de l’établissement d’examens cystoscopiques diagnostiques, en collaboration avec le service d’urologie du CHL.

L’apport de ces différentes approches et techniques nous permet à ce stade de disposer d’une plate-forme permettant l’évaluation de l’ensemble de la sphère pelvi-périnéale et de ses trois fonctions, urinaire,ano-rectale et sexuelle, et de proposer une prise en charge cohérente et intégrée au handicap global.

Dans le cadre de ces développements, le SESSNU laisse sa place à une nouvelle unité dénommée UNITE d’EVALUATION PELVI-PERINEALE ( UdEPP)

Prestations médico-techniques :

1. Bilan Urodynamique : cet examen permet d’étudier le fonctionnemnent vésico-sphinctérien dans le cadre de phénomènes d’incontinence ou de dysurie. Il mesure les pressions intra-vésicale et sphinctérienne générées lors d’un remplissage à l’eau, réalisé via une sonde placée en intra-vésical. L’enregistrement concomitant de l’activité électrique du sphincter strié urétral permet d’évaluer le degré de coordination entre la vessie et le sphincter. Cet examen est toujours couplé à un calendrier mictionnel, qui permet le suivi au quotidien, dans des conditions écologiques, du comportement urinaire.

2. Manométrie ano-rectale : cet examen permet d’évaluer le fonctionnement ano-rectal . Il mesure les pressions au sein du canal anal, dans sa partie haute (sphincter interne lisse) et basse (sphincter externe strié) dans trois conditions : repos, réponse au remplissage d’un ballonnet intra-rectal, et demandes d’efforts de retenue.

Cette exploration s’inscrit dans les mises au point de constipation et d’incontinence anale.

3. Bilan électrophysiologique périnéal : l’atteinte des voies nerveuses sacrées s’accompagne d’altération des fonctions vésicale , sexuelle, et rectale. Ces explorations électrophysiologiques (EMG – Vitesses de conduction - Potentiels Evoqués Somesthésiques Nerf Honteux Interne (PESNHI)) permettent d’objectiver l’existence d’une lésion des voies neurologiques destinées au organes pelvi-périnéaux. Des Potentiels évoqués végétatifs complètent le bilan.

4. Par ailleurs, la proximité immédiate de la salle de radiologie permet de coupler dans d’excellentes conditions les examens urodynamiques aux bilans radiologiques dynamiques (Urétro-Cystographie Rétrograde et Mictionnelle – UCRM).

5. Examens cystoscopiques diagnostiques : évaluation du retentissement des dysfonctionnements neuro-urologiques sur le statut vésico-urétral.