Bilan des déficiences
la déficience correspond à l'aspect lésionnel du handicap. Selon le cas, l'ergothérapeute peut être amené à réaliser des bilans trophiques et cutanés, ostéo-articulaires, musculaires, des sensibilités, des fonctions supérieures...

Bilan des incapacités et désavantages
L'incapacité correspond à l'aspect fonctionnel du handicap, le désavantage à l'aspect situationnel du handicap.

Le bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel du membre supérieur s'intéresse au bilan gestuel et au bilan des préhensions, incluant habileté, vitesse d'exécution, précision, capacité de manipulation et de déplacement du membre supérieur dans l'espace, reconnaissance des objets, force musculaire...

Le bilan d'indépendance
Le bilan d'indépendance concerne tout acte quotidien : déplacement, transfert, communication, habillage, hygiène, alimentation, loisirs, activité scolaire et professionnelle, intégration sociale et familiale, comportement...

L'environnement humain
L'environnement humain permet de connaître le niveau d'aide humaine auquel la personne a recours quotidiennement.

L'environnement matériel et architectural
L'environnement matériel et architectural analyse les éléments empêchant l'autonomie : accès, circulation dans le logement, plan de travail, sanitaire, mobilier...

Traitement des déficiences
Les traiter, c'est favoriser l'amélioration des fonctions altérées. Les moyens spécifiques de l'ergothérapeute sont l'objet, l'activité. ils sont choisis après une analyse précise, pour qu'il y ait correspondance entre les exigences de l'activité et les besoins thérapeutiques.

Nous proposons aussi des activités avec des nouveaux matériels utilisant des environnements virtuels. Nous utilisons tel que l’Armeo qui combine un système de soutien du bras et d’un espace de travail en 3-D. Cela permet d’effectuer les exercices de rééducation fonctionnelle dans un environnement de réalité virtuelle. C’est une Solution thérapeutique conviviale pour les dysfonctionnements du membre supérieur destinée à un entraînement motivant. Avec l’Arméo, les thérapeutes peuvent choisir parmi divers exercices fonctionnels consistant à atteindre ou saisir un objet. Nous stimulons ainsi le mouvement du membre supérieur dans des activités significatives.

Amélioration des fonctions déficitaires
Il s'agit là de l'éducation et de la rééducation motrice, sensitive, sensorielle, intellectuelle.

Maintien d'un bon état fonctionnel
Il concerne la sollicitation des fonctions restantes, la prévention d'apparition ou d'aggravation de déficiences ou d'incapacités, l'installation du patient (au lit, en fauteuil), le conseil d'économie articulaire et l'automatisation...

Appareillage
L'ergothérapeute conçoit et réalise l'appareillage :

  • préventif assurant un repos articulaire, une stabilisation ou une posture,
  • postopératoire garantissant une cicatrisation, une posture, facilitant l'autonomie,
  • secondaire corrigeant les attitudes vicieuses ou suppléant une fonction défaillante,
  • séquellaire suppléant les fonctions définitivement déficitaires.

Traitement des incapacités et des désavantages
Au stade de la réadaptation et de la réinsertion, le patient apprend à vivre sa nouvelle situation. L'ergothérapeute lui permet d'expérimenter des situations réelles de la vie quotidienne afin qu'il recherche des compensations et les développe par l'entraînement.

Réadaptation a la vie quotidienne
Par l'activité, l'ergothérapeute met le patient en situation de développer ses capacités résiduelles d'adaptation, de matérialiser et de donner corps au projet de réinsertion (autonomie de déplacement en ville pour un non voyant, automatisation de gestes spécifiques pour un lombalgique, réentrainement à l'effort pour un cardiaque...)

Réinsertion professionnelle
L'ergothérapeute maîtrise les différents paramètres nécessaires à la conduite d'une réadaptation et d'un retour à l'emploi (évaluation des capacités, réentraînement à l'effort, préparation au retour à un poste de travail...).

l’Ergo-Kit nous aide à produire des évaluations efficaces pour le patient et son méecin. Cette technique a été introduite au centre en mai 2011. Elle nous permet l’Évaluation de la capacité fonctionnelle(FCE) et Étude de la charge physique du travail (FBO) des patients des recommandations pour l’intégraton directe au travail et/ou interventions.

Environnement matériel

  • Aides techniques : pour suppléer ou pallier les déficits, elles peuvent être conçues et fabriquées par l'ergothérapeute et conseilles parmi le matériel spécialisé ou grand public.
  • Aménagements mobiliers, architecturaux, urbains : l'ergothérapeute apporte alors sa compétence en matière de handicap aux spécialistes du bâtiment.

Conseil
Les ergothérapeutes interviennent dans le processus de conception de produits industriels à usage domestique ou liés à l'équipement de l'habitat (ascenseurs, équipements domestiques, sanitaires...). L'implication de l'ergothérapeute se fait aux cotés d'autres spécialistes (designer industriel, ingénieur, ergonome, consultant en marketing...), ainsi qu'auprès d'urbanistes pour collaborer à une meilleure accessibilité de la cité.

Formation
L'ergothérapeute est également employé comme formateur pour sensibiliser au concept d'autonomie et à la coordination des actions des différents intervenants autour du patient.

Expertise
Les compagnies d'assurance peuvent faire appel aux ergothérapeutes dans le cadre d'une expertise pour l'évaluation du préjudice subi. Cette analyse est indispensable pour l'indemnisation des personnes présentant des incapacités résiduelles après accident.

Pathologies
Traumatologie, rhumatologie, neurologie, cardiologie, chirurgie de la main, brûlés, psychiatrie, gérontologie, gériatrie, géronto-psychiatrie, handicaps sensoriels...