L’appareillage présente une part importante du travail de l'ergothérapeute AVEC UNE ÉDUCATION DONNÉE AUX PATIENTS.

Il est statique ou dynamique.

L’appareillage statique place un membre ou un segment de membre dans une position déterminée :

  • l'orthèse de repos immobilise les articulations dans un secteur fonctionnel.
  • l'orthèse de correction rectifie une attitude vicieuse ou une déformation.
  • l'orthèse d'immobilisation, postopératoire, positionne le membre, ou le segment de membre, en fonction de l'intervention réalisée afin de le consolider.
  • l'orthèse de fonction, généralement appelée «aide technique», pallie un déficit moteur.

L'appareillage peut être dynamique:

  • l'orthèse agit sur une (ou plusieurs) articulation(s) dans une position prédéfinie.
  • l'orthèse de fonction supplée une fonction inexistante.

Tous ces appareillages sont confectionnés en thermoplastique, matière qui, une fois chauffée, devient malléable et à laquelle peuvent être rajoutés des élastiques, des poulies, des butées, des Velcros, du cuir … etc.

Le port de ces appareillages est rigoureux dans le temps et leur surveillance accrue, ils sont modifiés selon l'évolution de la pathologie.