Le service social au Rehazenter

Les facteurs sociaux influencent la santé des populations. La maladie peut aggraver des problèmes psycho-sociaux-financiers, faire basculer les statuts et rompre les trajectoires de vie. Des problèmes sociaux peuvent aussi engendrer une aggravation de la pathologie.

La démarche hospitalière moderne se caractérise de plus en plus par un fonctionnement pluridisciplinaire, où le service social occupe une place de plus en plus importante.

Comme le Rehazenter travaille dans une perspective d’excellence, son service social prend en charge tous les patients hospitalisés dès leur entrée ainsi que les patients en ambulatoire, à leur demande.

La démarche sociale doit être mise en place de manière précoce, dès l’entrée du patient en hospitalisation afin de réduire au maximum la prolongation du séjour pour des raisons sociales.

Les actions des assistants sociaux consistent à venir en aide à ceux qui ne réussissent pas à faire face aux nécessités de l’existence. Les assistants sociaux les rendent plus capables d’utiliser les ressources qu’ils ont eux-mêmes et à savoir utiliser celles qu’offre la société.

Les objectifs du service social :

  • Analyser des besoins à court, moyen et long terme.
  • Promouvoir l’autonomie du patient.
  • Aider à la réinsertion au domicile ou bien dans un milieu de vie, scolaire, de travail, en fonction du projet personnel, des attentes et des besoins du patient et/ou de la famille.
  • Réinsérer socialement, familialement, culturellement, scolairement ou professionnellement avec recomposition du lien social.
  • Apprendre ou le réapprendre les actes de la vie en société
  • Rechercher un logement ou une autre structure de logement.
  • Préparer avec ou sans le patient et/ou famille le retour en week-end, passage en ambulatoire et à la sortie définitive.
  • Informer, orienter, accompagner le patient/la famille dans la résolution de problèmes sociaux-professionnels et administratifs liés à la prise en charge.

Les moyens du service social :

  • La mise en place d’actions avec ou sans le patient/la famille impliquant une collaboration avec des services et des intervenants extérieurs (caisse de maladie, assurance accidents, réseaux de soins à domicile, assistants sociaux du secteur,…).
  • L’élaboration d’un projet de vie avec le patient et l’entourage socio-familial.
  • Le maintien des droits acquis : réalisation des formalités administratives adaptées au cas de la personne (demande d’assurance dépendance, pension d’invalidité, carte de stationnement,…).
  • Les visites à domicile, des institutions d’hébergement et/ou chez l’employeur.

Le travail avec l’équipe pluridisciplinaire :

  • Les réunions de synthèses du parcours de rééducation du patient permettent de dégager des objectifs pour le futur.
  • Les réunions de famille avec l’entourage du patient concourent aux évaluations ponctuelles et régulières de la rééducation et de la réalisation des objectifs pour le futur.
  • Les réunions avec les différents groupes de travail pluridisciplinaire, comme par exemple les lombalgies chroniques, qui favorisent une meilleure prise en charge du patient.