Services soins

Le service soins se compose de 3 unités d’hospitalisation, d’appartements thérapeutiques et de la policlinique soignante.

Unité III. Service traumatologie (30 lits) :

  • 12 chambres à 2 lits
  • 6 chambres à 1 lit

Spécialisé dans la prise en charge des pathologies traumatologiques, orthopédiques telles que : polytraumatisés, prothèses diverses,…

Appartement thérapeutique (3 lits)

Les incapacités fonctionnelles et cognitives pénalisent l’indépendance dans les activités de la vie quotidienne (habillage, toilette, repas), dans les transferts (lever, coucher, passage du lit au fauteuil), dans les déplacements.
Les appartements thérapeutiques deviennent un lien de transition, d’évaluation et de progression entre le niveau antérieur de dépendance et le retour à domicile.

Les appartements thérapeutiques est un lieu privilégié où le projet du patient peut s’adapter, se réévaluer, se confirmer, tout en ayant à proximité l’ensemble du plateau technique du Centre de rééducation.

Service Policlinique soignante

Spécialisé dans la prise en charge des patients ambulatoires, il permet la continuité des soins après l’hospitalisation et/ou palie aux problèmes ponctuels rencontrés.(urgence, hydrothérapie, pansement, alimentation…)

Cette unité, les appartements thérapeutiques et la policlinique sont composés d’infirmiers et d’aide-soignants spécialisés dans la rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation. Ceux-ci travaillent en interdisciplinarité avec les autres thérapeutes et prennent en charge des personnes en hospitalisation complète ou ambulatoire afin de leur dispenser des soins directs et indirects :

  • soins de base d’hygiène, de confort…
  • présence constante favorisant la coordination des soins, la motivation dans les objectifs poursuivis, et aide afin d’acquérir le maximum d’autonomie
  • évalue les capacités de chacun afin d’aider au maintien et à l’amélioration des différents besoins
  • prévention de complications liées à la pathologie
  • multitude d’actes aux aspects plus ou moins techniques ou non, la « plus petite chose » jamais banale pour la personne soignée mais
  • évolution et suivi de la douleur
  • relais entre le patient et son entourage
  • planifie, forme et coordonne en interdisciplinarité et avec l’entourage le retour dans le milieu de vie adéquat au patient

L’objectif final est de proposer un retour à domicile ou vers d’autres institutions et/ou avec la possibilité d’une prise en charge en ambulatoire en policlinique ou en appartement thérapeutique.