Rapport annuel 2019

Le mot de la Direction

L’année 2019 a été pour le Centre de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation une continuité de l’année 2018. Le premier travail a été la reprise des projets internes, en tenant compte du travail déjà réalisé avec PWC les années précédentes. Dans le but de mieux définir notre position dans la filière des soins, le CNRFR a travaillé en collaboration avec les établissements aigus sur la fiche de demande d’admission pour répondre au mieux aux besoins des patients et de nos partenaires. Après des échanges intenses, des journées stratégiques, incluant des partenaires, ont été le point d’orgue des réflexions pour élaborer le projet d’établissement des cinq prochaines années. Ce travail continuera courant 2020 afin que le projet d’établissement soit finalisé en fin 2020. Le Rehazenter est inclus dans la mise en place de certains réseaux de compétence en collaboration avec d’autres établissements hospitaliers.

Tous ces travaux ont été accompagnés par l’équipe de direction. Sur le plan technologique et innovant, le CNRFR est fier et reconnaissant d’avoir reçu en don, par la Fondation Wonschstär, un Exosquelette. Cet équipement thérapeutique devrait être à l’avenir un atout de rééducation pour nos patients paralysés. De même la Réalité Virtuelle s’est invitée au Centre. Ce nouvel outil, tout en étant ludique, est intéressant en plusieurs domaines de la prise en charge multidisciplinaire en rééducation. 2019 aura été une année riche en réflexion pour se remettre en question et se positionner d’avantage dans les filières de soins du pays. Un grand merci à l’ensemble du personnel pour l’engagement au quotidien envers nos patients. Merci pour cette collaboration constructive et le soutien apporté à la Direction.

La Gouvernance

Le Conseil d’Administration est chargé de la gestion et de l’exploitation du CNRFR. Au 31 décembre 2019, le Conseil d’Administration se compose comme suit :

Dr Anja DEKANT
M. Thomas HENKELS
M. Patrick SCHWARZ

Les projets institutionnels

Ce projet du Centre étant complexe, la réorganisation de la prise en charge (PEC) du patient partenaire a été organisée en groupes de travail qui sont autant de projets individuels interdépendants. Il s’agit de mesures pratiques, opérationnelles, principalement des flux de travail que nous voulons améliorer, en s’appuyant sur l’expérience et les travaux d’analyse passés de nos collaborateurs. Les premières étapes ont été de revoir le cadre de la planification de l’ensemble de nos ressources d’une part, afin de redéfinir les limites et les possibilités de prises en charge, et de revoir avec nos partenaires les critères de demandes de prise en charge d’autre part. La revue de l’organisation des prises en charge thérapeutiques permet de mettre en œuvre les idées d’amélioration sur ce thème dans les limites indiquées par le GT1.

Sur base de ces informations de possibilités de prises en charge et capacités disponibles, la gestion des ressources internes sera alors revue, ce qui améliorera la gestion des entrées et des sorties des patients. En parallèle, la gestion des informations du patient sera revue de sorte que lors de son admission nos professionnels de la prise en charge puissent l’accueillir dans les meilleures conditions possibles. Dès lors, avec les éléments issus des GT précédents, il devient possible de revoir la planification de la prise en charge des patients pour que ces derniers puissent bénéficier d’une meilleure communication. Enfin, pour tirer le meilleur des flux et des possibilités de prise en charge, l’organisation des synthèses régulières sera également revue.

GT1 « Définition du cadre de planification des ressources »

Dans le cadre de la réorganisation de la prise en charge la direction a demandé au comité de coordination de la prise en charge (CCPEC) de lancer un travail de réflexion afin d’optimiser la prise en charge de nos patients. Le groupe de travail 1 (GT1) a reçu sa fiche de mission avec pour objectif de « définir le cadre de planification du -1, 0 et 1 ».

Les points de départ pour les réflexions de ce groupe ont été :

  • Identification des besoins patients
  • Meilleure utilisation de nos ressources
  • Amélioration de la qualité de nos PEC, tout en maintenant notre activité

Il est important de noter que le travail de ce groupe ne partait pas d’une page blanche, mais que tous les documents produits lors d’un travail avec un consultant externe de 2014 à 2016 ont été mise à dispositions des membres du GT. Dès l’entame des travaux de réflexion, le GT1 a posé les définitions de « qualité de prise en charge » et « référence patient » afin de définir un cadre conceptuel commun.

Ceci a permis d’avoir :

  • défini le besoin en horaires de fonctionnement du Centre par rapport aux patients,
  • défini les horaires de présence nécessaires de nos professionnels,
  • une proposition d’un cadre (règles) de la flexibilisation du temps de travail,
  • une organisation qui assure la qualité et la continuité de la PEC

Après validation par le comité de pilotage le résultat du GT1 a été présenté en staff.

GT2 « Fiches & critères de demande de prise en charge au Rehazenter »

Les travaux de réorganisation de la prise en charge s’étendent sur l’ensemble du flux patient, depuis l’hospitalisation en aigu jusqu’à son retour à domicile ou placement dans un nouveau lieu de vie. L’accent doit être mis entre autre sur les interfaces entre les différents acteurs.

De plus, le Rehazenter se situe dans un paysage hospitalier dont il faut tenir compte pour l’élaboration de nos stratégies.

Nous avons donc travaillé sur les critères d’orientation et d’admission des patients, permettant de cibler au mieux la patientèle concernée et proposer une PEC adaptée à la situation du patient après un accident de la vie : cela impactera directement le contenu de nos prises en charge et le type de ressources humaines et techniques nécessaires à la réalisation des objectifs partagés. Cette démarche permet également de positionner le Rehazenter par ses spécificités propres.

L’orientation du patient vers le Rehazenter à l’issue d’un séjour en hôpital aigu est lié d’un certain nombre de points :

  • Identification d’un projet et d’objectifs dans le domaine de la médecine physique et de réadaptation (MPR).
  • Bilans spécifiques d’expertise – Ajustements thérapeutiques – traitement de complications d’une pathologie chronique ou d’un handicap.
  • Besoin d’une PEC pluridisciplinaire globale, coordonnée par un médecin MPR.
  • Présence de comorbidités rendant la PEC plus complexe.
  • Environnement socio-familial et architectural insuffisant.
  • PEC libérale inadaptée.
  • Compétences médicales et paramédicales spécialisées nécessaires, avec plateau technique adapté.
  • Consentement du patient ou, à défaut celui de la personne de confiance.

Compte tenu de ces éléments, nous avons retenu les critères d’admission suivants :

  1. Besoin d’une PEC rééducation-réadaptation multidisciplinaire et/ou requérant des compétences et/ou matériels spécifiques.
  2. Stabilité sur le plan général.
  3. Absence de comorbidités limitantes.
  4. Absence de pathologies psychiatriques dominantes et/ou non stabilisées.
  5. Consentement du patient et/ou entourage proche.

Des critères d’exclusion ont également été validés :

  1. Incapacité d’apprendre ni de participer aux traitements à cause d’un déficit cognitif grave/ comorbidité(s) majeure(s).
  2. Traitements rééducatifs déjà en cours et répondant aux besoins du patient.
  3. Comportements inappropriés à risque pour le patient lui-même et pour autrui (p.ex. patient agressif, etc.).
  4. Maladie en phase terminale et espérance de vie limitée.
  5. Refus de participer au programme.
  6. Pathologies psychiatriques lourdes (instabilité comportementale – absence de suivi psychiatrique…)

Afin de rendre le flux de nos patients aussi fluide que possible, une fiche d’admission propre au Rehazenter a été élaborée en collaboration avec nos différents partenaires hospitaliers. Cette fiche permet de recueillir les informations médicales, fonctionnelles et socio-administratives indispensables à une vue globale, point central de notre concept. Dorénavant informatisée, elle favorise la communication médicale interhospitalière.

 

La loi du 8 mars 2018 relative aux établissements hospitaliers et à la planification hospitalière permet la création de réseaux de compétences. Un réseau de compétence rassemble diverses ressources et différents services pour une prise en charge interdisciplinaire des patients.

Le Rehazenter s’est porté d’emblée volontaire pour intégrer certains réseaux de compétences :

  • Accidents vasculaires cérébraux ״ Affections rachidiennes à traitement chirurgical ״
  • Diabète et obésité morbide de l’enfant ״
  • Immuno-rhumatologie de l’adulte et de l’enfant ״
  • Douleur chronique ״
  • Maladie neuro-dégénératives

De nombreux échanges ont permis d’ores et déjà d’élaborer deux projets de réseau de compétences où le Centre participe pleinement :

Le projet intitulé MOTOr – MOving TOgetherR, prise en charge multidisciplinaire de l’enfant et adolescent en surcharge pondérale/obésité au GDL, est un travail commun du CHL, des HRS, du LIH, de L’Université de Luxembourg et du Rehazenter. L’objectif de ce projet est d’offrir un programme multidisciplinaire (médical, diététique, activité physique et soutien psychologique) en groupe. Pour cela il est primordial de construire une filière de prise en charge de surcharge pondérale et obésité de l’enfant et de l’adolescent.

Ce projet est un travail commun avec le CHL. Les objectifs de cette prise en charge sont tout d’abord la reconnaissance de la douleur de tout individu puis l’organisation du parcours clinique du patient douloureux en respectant trois niveaux de prise en charge :

  • Niveau 1 : prise en charge primaire par médecin traitant, approche monodisciplinaire.
  • Niveau 2 : prise en charge au niveau hospitalier, incluant une spécialité médicale et possibilité d’intervention d’une autre profession de soins de santé (e.a. psychologue, ergothérapeute). Ce niveau prend en compte de manière spécifique pour le Rehazenter les douleurs pelvi-périnéales et les douleurs neuropathiques.
  • Niveau 3 : Prise en charge de douleurs chroniques complexes, nécessitant un programme spécifique multiprofessionnel coordonné par un médecin avec compétences en algologie. Le Rehazenter est pour la prise en charge des syndromes douloureux chroniques complexes, les rachialgies et la fibromyalgie

Le Centre participe sur base d’une initiative nationale au programme Incitants Qualité depuis 2004. Celui-ci a permis de développer au sein des établissements de la Fédération des Hôpitaux Luxembourgeois (FHL), l’approche EFQM (European Foundation for Quality Management) qui sert d’auto-évaluation de l’organisation afin : d’identifier ses forces d’une part, et prioriser ses domaines d’amélioration d’autre part. De fait les approches développées par l’organisation et ses collaborateurs sont valorisées et marquent les progrès accomplis depuis l’évaluation précédente. La neutralité dans cette démarche est par ailleurs garantie par la visite des assesseurs externes mandatés par la FHL. Enfin, les rapports de ces derniers participent à la démonstration régulière, auprès de la Caisse Nationale de Santé, de l’engagement de l’établissement à viser une démarche de Qualité pour ses patients et autres parties intéressées. Ainsi, lors de la visite des assesseurs externes du 3 au 5 décembre 2019, ces derniers ont souligné pour le Centre des pistes d’amélioration comme par exemple consolider son approche de la gestion de projet, réviser son approche de ses indicateurs. Ils ont également reconnu les efforts entrepris depuis 2016 pour améliorer le Centre, notamment :

  • la restructuration des activités en cours
  • un management plus participatif apprécié du personnel
  • des initiatives permettant un meilleur accompagnement de nos patients
  • un renforcement en nombre et en compétences des dirigeants
  • une volonté accrue d’ouverture et de transparence en interne comme en externe

Afin de préparer au mieux le prochain Projet d’Etablissement 2021-2025, le Rehazenter a organisé 2 journées stratégiques les 12 et 13 décembre 2019 dans un cadre non professionnel et hors de toute contrainte. Dans le but de répondre au plus près des attentes de ses partenaires, ont été conviés à ces journées des représentants des établissements (hôpitaux aigus), des institutions (réseau long séjour & associations) du pays et un consultant immobilier :

  • Centre Hospitalier Emile Mayrisch
  • Centre Hospitalier du Luxembourg
  • Centre Hospitalier du Nord
  • Hôpitaux Robert Schuman
  • ALK – Association Luxembourgeoise des Kinésithérapeutes
  • Blëtz a.s.b.l.
  • Help
  • Päiperléck S.à r.l.
  • Servior
  • Stëftung Hëllef Doheem
  • ZithaSenior S.A.
  • Drees & Sommer Luxembourg S.à r.l.

De même, le Rehazenter a été accompagné dans ses travaux par 2 consultants professionnels. Les travaux de préparation et les échanges ont été extrêmement riches et ont permis de déterminer les priorités de réflexion et d’action suivantes pour alimenter le Projet d’Etablissement :

  • Définition des missions futures du Rehazenter par le conseil d’administration
  • Définition des filières et des critères de prise en charge des patients selon une approche horizontale de processus incluant les partenaires
  • Renforcement des partenariats stratégiques en amont et en aval du Centre
  • Digitalisation conséquente :
    • choix du DPI (dossier patient informatisé)
    • documentation clinique plus élaborée
    • élaboration de tableaux de bords o mise en place de nouvelles technologies
  • Développement organisationnel de l’ensemble du leadership avec implication de toutes les compétences professionnelles et humaines

Ce Projet d’Etablissement sera le fil conducteur des 5 prochaines années pour faire du Rehazenter un centre connu et reconnu de tous.

Pour le bien-être et la sécurité de nos patients

Remise officielle des clés du véhicule Golf Sportsvan le 28 mars 2019, en présence du représentant du garage LOSCH, de la firme RETROMOBILE partenaire pour l’adaptation du véhicule, de l’auto-école partenaire et de la Direction du Rehazenter.

Les chiffres concernant l’activité de la cellule Clécar sont croissants, avec pour l’année 2019 :

  • 180 bilans
  • 220 mises en situation de conduite
  • 338 heures d’apprentissage à la conduite

La formation des apprentis moniteurs d’auto-école a été effectuée, comme chaque année au Rehazenter, avec la participation des acteurs de la cellule CLECAR et du médecin de la Commission du ministère du développement durable

Depuis le 20 mai 2019, un local a été mis à disposition pour les partenaires externes des ortho-prothésistes. Il accueille dans de meilleures conditions à ce jour nos deux principaux acteurs à ce jour en termes d’ortho-prothèses ; ceci à des fins de réalisation de plâtre, d’ajustements de matériel, mais également de consultations pluridisciplinaires organisées par le secrétariat médical. Un planning hebdomadaire a été établi, permettant ainsi d’apporter une réponse optimale pour l’ensemble des parties prenantes.

Innovations et nouveautés

Fin 2018 une démonstration a été organisée au sein du Rehazenter d’un exosquelette de marche par la société Wandercraft, situé en France. Suite à cette démonstration des contacts plus étroits ont pu être établis. Début 2019, la Fondation Wonschstär a approché le Rehazenter avec le souhait de financer l’achat d’un matériel plus conséquent afin de venir en aide aux personnes victime d’un accident de la vie. Cette aubaine a conduit le Rehazenter à choisir Atalante afin de proposer des soins innovants à ses patients. Pionnier de la robotique dynamique de marche, Atalante s’utilise sans béquilles, de manière simple et intuitive. Le Rehazenter confirme ainsi sa mission d’améliorer la qualité de vie de ses patients dans un centre dynamique, humain, innovant, à la pointe de la technologie. La livraison a eu lieu fin décembre 2019 et depuis début février 2020 l’exosquelette est opérationnel.

La crise sanitaire liée au COVID 19 aura eu pour conséquence l’annulation de la présentation officielle de ce travail collaboratif au public. Le Rehazenter tient à remercier particulièrement la Fondation Wonschstär pour le financement de cet exosquelette.

La Réalité Virtuelle (VR) est une technologie ayant un développement récent et son application est intéressante en plusieurs domaines de la prise en charge multidisciplinaire en rééducation.

Un groupe de travail multi professionnel est créé au Rehazenter pour organiser au mieux l’intégration de cet outil dans l’arsenal thérapeutique.

Les indications multiples en font une technique ouverte et accessible à des disciplines différentes, des problèmes locomoteurs aux troubles cognitifs, en passant par la douleur chronique, grâce entre autre à une mobilisation de la réserve adaptative.

Ce type d’équipement permet également de renforcer la participation et la motivation des patients.

Inclusion du handicap

« Le théâtre rend aux hommes la tendresse humaine »

Un Dimanche sur un air théâtral…

C’est avec un immense plaisir que nous avons reçu le dimanche 14 avril la troupe de théâtre « Il Sipario » sous la direction artistique de M. Gentile, patient hospitalisé au Rehazenter. Une vingtaine de patients ainsi que leurs familles y ont participé. C’était une belle aventure pleine d’émotions partagées. Nous félicitons Anita Chretienot, infirmière, pour sa belle performance et sa participation en tant qu’actrice dans la troupe. L’Association a pour objectif de regrouper des personnes de toutes nationalités désireuses de collaborer de manière générale à des activités culturelles et artistiques aussi bien au Grand-Duché du Luxembourg qu’à l’étranger. Il promouvoit des activités favorisant la connaissance du Grand-Duché de Luxembourg et des cultures des pays d’origine des associés. Le projet culturel de l’association Il Sipario est un ambitieux projet d’intégration au niveau local.

Le but de leurs évènements est caritatif et leurs bénéfices sont chaque année redistribués à des œuvres de bienfaisance. Il Sipario compte plus de 40 membres actifs permanents et collabore avec différentes associations et institutions de langue italienne au Luxembourg.

Le projet « I’mPOSSIBLE » est un programme éducatif international, développé par la Fondation Agitos, la fondation mondiale pour la promotion des sports paralympiques du Comité International Paralympique (IPC). L’objectif du projet est de promouvoir l’inclusion sociale, en sensibilisant la conscience du mouvement paralympique. Fin 2018, le comité paralympique luxembourgeois (LPC) a pu intégrer le programme et lancer ensemble avec les Ministères de l’Éducation Nationale, des Sports, de la Famille et de l’Intégration ainsi que le Rehazenter, le projet pilote au Luxembourg.

Le 4 avril 2019 a eu lieu le lancement officiel du projet par une formation pour enseignants, entraîneurs, thérapeutes et tout autres personnes intéressées à promouvoir l’inclusion par le sport. Sur 2 séances, quelques 50 participants dont 6 thérapeutes du Rehazenter, ont assisté à la formation théorique et pratique donnée par la fondation Agitos et le LPC. La formation a pu offrir des expériences sportives pratiques dans les disciplines de goalball et de la boccia ainsi que des modules théoriques et pédagogiques

Divers supports pédagogiques ont été créés spécialement pour ce projet par la fondation Agitos et ont été mis à disposition des participants.

Le projet a ensuite été implémenté dans différentes écoles primaires, lycées et activités para-scolaires par certains participants de la formation.

Pour clôturer la première année du projet « I’ImPOSSIBLE » au Luxembourg, le LPC a organisé le samedi 28 septembre 2019 leur première Journée Paralympique au gymnase et à la piscine du Rehazenter. Lors de cette journée de découverte des sports paralympiques, douze ateliers différents, tenus par différents clubs sportifs ou para-athlètes ont été présentés. Outre des démonstrations, les quelques 40 visiteurs ont pu eux-mêmes tester les différentes disciplines comme le para-escrime, le handbike, le fauteuil roulant d’athlétisme, le para-tennis de table, le basket fauteuil etc et ont ainsi pu se faire une meilleure image des activités possibles.

Vernissages

Dans le cadre de sa politique d’engagement social et culturel, le Rehazenter met en place des expositions temporaires. Ces expositions sont ouvertes au public et font rentrer au Centre une population pas directement concernée par les services du Rehazenter. Ces expositions se voient comme moyen d’échange entre personnes valides et non valides, comme projet d’intégration avec le but de lever les barrières entre personnes malades et non malades, d’aller à la recherche de la beauté intérieure, de se donner le temps de découvrir la personnalité, la dignité et la richesse humaine de l’autre. Une attitude devant nous mener à une réflexion visant à plus de tolérance, plus de respect et plus d’estime pour les autres.

Ces expositions se veulent aussi une ouverture vers le monde extérieur pour des patients longtemps restés loin de la vie extra hospitalière. En 2019 le Rehazenter a pu accueillir les artistes et associations suivants :

…. exposées par un des plus vieux clubs photographiques du Luxembourg. L’exposition présente un éventail varié de photos en noir et blanc ou en couleur avec des motifs architecturaux, des captures de natures ou encore des portraits.

… un récit photographique réalisé au Rehazenter dans le cadre du cours de photographie à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy de Camille Beer. Elle nous montre un bref aspect du quotidien de nos patients. Elle a fixé avec sa caméra des petits gestes du quotidien auxquels on ne prête pas attention parce qu’ils nous paraissent d’une évidente simplicité, mais qui, pour les patients, peuvent s’avérer être une véritable épreuve.

… LNF expose, comme déjà les années auparavant, les lauréats de leur concours de photos. Le but du LNF est la documentation photographique de la nature sous tous ses aspects. L’association veut ainsi contribuer par ses actions publiques à une meilleure compréhension de la nature et de l’environnement, et à la promotion de leur conservation.

… sous le leitmotiv de Henning Sussebach « Depuis l’invention de la photographie, son authenticité est contestée, car la photographie n’a probablement jamais été une image de la réalité, mais au mieux une suggestion de la façon dont le monde devrait être ». Les photos de Mme Ewen sont des extraits, de courts fragments, une brève pause ou encore une capture d’humeurs qu’elle nous montre par l’objectif de sa caméra.

… l’exposition nous emmène dans un monde de portraits imaginatifs réalisée à la technique « mixed-media ». La composition des motifs et le trait expressif donne une légèreté séduisante aux tableaux exposés et l’aliénation artistique des traits de visage enflamme l’imagination du visiteur.

Le Rehazenter en chiffres

La formation continue en 2019 a été caractérisée par un programme varié et adapté aux évolutions du secteur de la santé et de la rééducation. Des formations sur l’amélioration de la prise en charge des patients amputés, des patients traumatisés crâniens ou encore des patients en coma d’éveil ont permis de rassembler des équipes interdisciplinaires et d’améliorer ainsi non seulement les techniques professionnelles mais aussi de favoriser les échanges, la collaboration et ainsi la démarche pluridisciplinaire de la prise en charge au Rehazenter. Le programme de formation 2019 a aussi mis un accent particulier sur la santé et le bien-être du personnel. Les responsables ont été sensibilisés aux risques psychosociaux auxquels eux-mêmes tout comme les membres de leurs équipes peuvent être confrontés. Les participants ont appris à mettre en place des actions de prévention mais aussi d’identifier des signaux d’alertes et de savoir agir en cas de malêtre au sein de leurs équipes. Les sessions ont été marquées par des échanges très riches avec un esprit de collaboration et d’entraide.

Une prise de conscience relative à leur propre santé et bien-être et de leur impact sur l’encadrement de leurs équipes a mis en évidence de manière très concrète l’importance et la pertinence de cette thématique auprès des responsables. Ce regard réflexif sur ses propres forces et faiblesses est une étape nécessaire pour développer un management à la fois efficace et humain.

En 2019 le Rehazenter a aussi poursuivi ses engagements en tant que signataire de la charte de la médiation en formant de nouveaux responsables à des techniques de communication basés sur les outils de la médiation. Leurs nouvelles compétences permettent aux responsables d’appréhender les différences et différents obstacles linguistiques et culturels à une communication efficace et une collaboration réussie. Les premiers retours d’expériences ont montré que ces techniques ont déjà trouvé des applications pratiques sur le terrain et donc un impact positif sur notre environnement de travail où le facteur humain est omniprésent et constitue un facteur clé pour garantir une prise en charge optimale de nos patients.

Notre année 2019

Le 18 janvier 2019, la direction avait invité le personnel et les sociétés sous-traitantes à la réception de Nouvel An.

Le 23 janvier 2018, une délégation du Pôle Saint-Hélier, qui regroupe un service de médecine physique et de réadaptation et un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, est venue visiter le Rehazenter. La visite a eu lieu dans le cadre d’un projet de modernisation et d’agrandissement de leurs plateaux techniques de rééducation et plus particulièrement la balnéothérapie.

A la même occasion, les directions des deux établissements ont profité d’un temps d’échange sur les offres de soins et sur l’organisation et la programmation des prises en charges pluridisciplinaires.

Le groupe EQUINOX, constitué de la Clinique du Vertige du CHEM et du groupe équilibre du Rehazenter sont les deux forces de dynamisation du groupe, qui se réunit tous les 2 ans au tour de discussions thématiques sur les troubles de l’équilibre et du vertige depuis 2013. Depuis le début de ces réunions, les kinésithérapeutes libéraux y sont conviés.

Le 22 mars 2019 a eu lieu la journée Equinoxe 2019 sur le thème : « La controverse du Vertige Cervical » Durant cette journée il y a eu deux conférences:

  • sur les aspects physiologiques, pathologiques et thérapeutiques de la proprioception cervicale et des rapports cervico-oculaires,
  • sur les arguments intellectuels que mettent en cause la notion du Vertige d’origine cervicale.

Dans le cadre de sa tournée des établissements hospitaliers du pays, Monsieur le Ministre de la Santé, Etienne Schneider, a visité notre Centre en date du 6 mai 2019.

Monsieur Schneider s’est montré impressionné par notre structure ainsi que par l’atmosphère qui y règne. A côté des installations classiques, il a relevé notre volet technologie et robotique ainsi que, selon ses mots, notre pièce maîtresse qui est l’entité piscine et gymnase.

Lors de sa visite, le ministre a pris note également de notre projet d’élargissement, conformément au programme gouvernemental, et il a encouragé la direction et le conseil d’administration du Rehazenter à mener les réflexions stratégiques nécessaires sur l’avenir du Centre.

A l’occasion de la journée sportive à Lay St Christophe qui a eu lieu le 20 juin 2019, l’équipe du Rehazenter a gagné la première place (trophée des établissements). L’équipe se compose des patients pris en charge ainsi que des membres du personnel.

En date du 27 juin 2019 le Rehazenter a accueilli une délégation de l’ADEM dans le cadre de leur rencontre-échange avec le monde des employeurs. Les personnes accueillies étaient majoritairement des placeurs de l’ADEM, c’est-à-dire les personnes en première ligne pour aider et guider les personnes à la recherche d’un emploi. Du côté du Rehazenter une délégation constituée d’un représentant des ressources humaines, d’un représentant du département soins ainsi que d’un représentant du plateau thérapeutique était présente afin d’accueillir, de guider et de répondre aux questions.

Ce fut un moment où beaucoup d’échanges ont été possibles que ce soit à la présentation du centre et de ses missions ainsi que durant la visite et qui nous l’espérons simplifiera la tâche des placeurs lorsqu’ils seront confrontés à des personnes avec des besoins spécifiques.

Le samedi 28 septembre 2019 a eu lieu la première Journée Paralympique organisée par le Luxembourg Paralympic Committee. Lors de cette journée, différents sports paralympiques, allant de l’athlétisme, handbike, tennis de table, badminton, tir sportif et escrime à la Boccia, basket fauteuil, natation, goalball ou cyclodanse, ont été présentés par des athlètes, entraîneurs ou membres de fédérations sportives.

Les patients du Rehazenter, jeunes et adultes à mobilité réduite ainsi que toute personne intéressée ont pu essayer et s’informer sur les différents sports paralympiques et leur matériel spécifique, mis à disposition par les clubs ou le gymnase du Rehazenter. Le Luxembourg Paralympic Committee tient à remercier toutes et tous pour leurs contributions respectives au succès de cette journée

Le 17 octobre 2019 la chorale Bella Vita, une troupe de choristes et accordéonistes, est venue au Rehazenter pour partager avec les patients et le personnel du centre leurs chansons. Pendant ce moment de convivialité, les patients et le personnel ont eu l’occasion de goûter des délicieuses crêpes accompagnés de jus de pommes chaud à la cannelle et chocolat.

Plusieurs collaborateurs du Rehazenter ont participé à la 11ième édition de la Journée Mondiale du Don d’Organe, le dimanche 20 octobre 2019. Le groupe a pédalé plus d’1 heure 30 au Marathon Indoor Cycling organisé par Lux Transplant, afin de sensibiliser le grand public au don d’organe et soutenir cette belle cause. Des personnes transplantées se trouvaient parmi les cyclistes et c’est avec beaucoup d’émotions que nous les avons entendus partager leur témoignage et leur vécu. De hautes personnalités Luxembourgeoises sont venues encourager les équipes. On notera la présence marquée de SAR la Princesse Claire, Monsieur Mars Di Bartolomeo et le champion cycliste du Luxembourg Fränk Schleck. Le tout dans une belle ambiance et une superbe organisation.

Rendez-vous l’année prochaine, avec nous l’espérons encore plus de participants du Rehazenter.

En novembre 2019, les professionnels de santé ont pu découvrir au parc des expositions de Düsseldorf en Allemagne toutes les facettes du marché mondial de la technologie médicale et des produits médicaux.

Le salon MEDICA est un événement international et il dévoile à ses nombreux visiteurs une grande variété de nouveautés uniques au monde. Environ 5530 exposants ont montré de différentes catégories de produits comme la médecine électronique, les techniques de laboratoire, les diagnostics, la physiothérapie, les articles de nécessité et consommables, les techniques d’information et de communication ainsi que les services médicaux et publications.

Des responsables du département des soins et du plateau thérapeutique ont eu la possibilité de participer à la Medica du 20 au 21 novembre 2019.

Le jeudi 28 novembre 2019 le Rehazenter a accueilli un groupe d’environ 30 personnes d’une délégation de directeurs d’hôpitaux marocains et de cadres du Ministère de la Santé marocain qui ont séjourné au Grand-Duché de Luxembourg les 28 et 29 novembre 2019 dans le cadre d’un programme d’appui à la réforme du secteur de la santé au Maroc – PASS II avec le Centre de recherche d’études et de développement en santé (CREDES).

À cette occasion des séquences de rencontres avec des responsables luxembourgeois au Grand-Duché ont été organisées.

Principalement, ils ont souhaité aborder les thèmes concernant le fonctionnement du Groupement Hospitalier, l’autonomie des hôpitaux, la gestion des ressources humaines et le financement des structures de soins, l’innovation et la qualité. Concernant notre établissement, nous avons ciblé surtout sur nos réalisations, notre mode de fonctionnement et nos différents services de rééducation et de réhabilitation.

Ce voyage d’étude a été organisé par la FHL.

Comme chaque année, le conseil d’administration et la direction ont convié l’ensemble des collaborateurs à sa traditionnelle fête du personnel le vendredi 29 Novembre 2019 au Parc Hôtel Alvisse. C’était l’occasion de passer un moment festif autour d’un bon repas et d’une excellente ambiance dansante. Pour couronner le tout, les membres du personnel ayant 10, 20 ou 30 ans d’ancienneté ont été honorés pour leurs bons et loyaux services.

Le 18 décembre 2019, le Rehazenter a reçu le label « EureWelcome ». Ce label a été décerné par la Direction Générale du Tourisme du Ministère de l’Economie en coopération avec le Centre national Info-Handicap. Afin de recevoir cette certification, le Rehazenter a dû répondre à certaines exigences de base de l’accessibilité architecturale et de l’hospitalité.

Ce label est donc attribué à des institutions publiques, des attractions touristiques ou des événements pour reconnaître les efforts en matière d’accessibilité et d’accueil, les besoins de tous les visiteurs, y compris les visiteurs handicapés, les personnes âgées ou les familles avec enfants.

Actuellement il est difficile pour des personnes aveugles et des personnes avec un handicap mental de s’orienter de façon autonome à l’intérieur de notre établissement, cependant il est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.